DANSES TAHITIENNES

Danses Polynésiennes

 

 

 

 

Les danses polynésiennes traditionnelles

 Les danses polynésiennes permettent de travailler la coordination et la grâce ...

... mais aussi le cardio tout en redécouvrant la féminité et la confiance en soi.

 

 

Ces danses traditionnelles ont une signification symbolique où chaque mouvement de bras et de main accompagne un récit gestuel d’une histoire ou d’une légende. Le triangle polynésien regroupe toutes les îles se trouvant entre la Polynésie, Hawaï et la Nouvelle Zélande.

La danse tahitienne ou « Ori Tahiti » se danse sur un accompagnement de percussions formé de To’ere, des cylindres de bois creux frappés à l’aide de baguettes, et de tambour Pahu ou encore d’instruments tel que le fameux Ukulélé. Des phases lentes et d’accélérations du rythme définissent les mouvements de hanches des danseuses. Aujourd’hui, les 4 formes principales de danses tahitiennes sont pratiquées : le Ote’a, l’Aparima, le Pao’a et le Hivinau     . Dans nos cours, nous travaillerons : L'O'tea et l'Aparima.

 

 

 

Horaires et lieux des cours :

 

Le Mercredi de 18 h. 30 à 20 h 00 (niveau 2)

de 20 h. 00 à 21 h. 30 (Niveau 1)

à PAU, MJC des Fleurs

Le Samedi de 11 h. 00 à 12 h. 30

à PAU, MJC du Laü 

TARIFS 2019 - 2020 :

MJC des Fleurs 170.00 € /an + Contribution MJC : 15.00 € + Adhésion N'Danza : 10.00 € 

Durée de la séance : 1 h.

MJC du Laü 190.00 €/an + adhésion N'Danza : 10.00 €

Durée de la séance ; 1 h. 30

Les danses polynésiennes,

c'est aussi pour les enfants !

Le Mercredi de 15 h. 15 à 16 h. 00

à BILLERE, Sporting d'Este

Le Vendredi à 17 h. 15,

à PAU, MJC des Fleurs

TARIFS :

BILLERE : 120.00 €/an + adhésion à N'Danza 10.00 €

PAU MJC des FLEURS : 115.00 €/en + Contribution MJC : 15.00 € + Adhésion N'Danza : 10.00 €

La danse tahitienne ou « Ori Tahiti » se danse sur un accompagnement de percussions formé de To’ere, des cylindres de bois creux frappés à l’aide de baguettes, et de tambour Pahu ou encore d’instruments tel que le fameux Ukulélé. Des phases lentes et d’accélérations du rythme définissent les mouvements de hanches des danseuses. Aujourd’hui, les 4 formes principales de danses tahitiennes sont pratiquées : le Ote’a, l’Aparima, le Pao’a et le Hivinau     . Dans nos cours ont travaillera : Le O'tea et l'Aparima.La danse tahitienne ou « Ori Tahiti » se danse sur un accompagnement de percussions formé de To’ere, des cylindres de bois creux frappés à l’aide de baguettes, et de tambour Pahu ou encore d’instruments tel que le fameux Ukulélé. Des phases lentes et d’accélérations du rythme définissent les mouvements de hanches des danseuses. Aujourd’hui, les 4 formes principales de danses tahitiennes sont pratiquées : le Ote’a, l’Aparima, le Pao’a et le Hivinau     . Dans nos cours ont travaillera : Le O'tea et l'Aparima.La danse tahitienne ou « Ori Tahiti » se danse sur un accompagnement de percussions formé de To’ere, des cylindres de bois creux frappés à l’aide de baguettes, et de tambour Pahu ou encore d’instruments tel que le fameux Ukulélé. Des phases lentes et d’accélérations du rythme définissent les mouvements de hanches des danseuses. Aujourd’hui, les 4 formes principales de danses tahitiennes sont pratiquées : le Ote’a, l’Aparima, le Pao’a et le Hivinau     . Dans nos cours ont travaillera : Le O'tea et l'Aparima.